Archives Janvier 2008

5cm par seconde

Lundi 28 Janvier 2008

J’ai toujours adoré le photoréalisme dans les animes… c’est en partie grâce à eux que j’ai pu découvrir Tokyo et le Japon avant d’y venir et m’ont permis de me sentir comme un poisson dans l’eau dès mon premier contact avec le sol (ou plutôt un train) Japonais.

J’ai dernièrement découvert “5 centimètres par secondes“, une magnifique love-story très zen d’une petite heure que j’ai adoré (en dehors du final) et qui se déroule en partie… à Gotokuji! La ville et station de Tomo, où je passe tous mes week-ends!

Regardez l’image (à 02:32 minute du début du film) et la photo qui suivent…

5cm.jpg

DSCN3348.JPG

Je peux presque dire que c’est “ma” rue, que c’est “mon” family-mart à gauche… cela n’a l’air de rien, mais cela m’amuse beaucoup de savoir que des milliers de personnes de par le monde vont découvrir un peu de mon quotidien… comme une sorte de lucarne sur ma vie qui va parcourir la planète.

Ce qui est amusant c’est que cette station n’a rien de particulier: c’est une station presque (ma mie y habite quand même!) comme une autre sur l’Odakyu line, contrairement à Shimokitazawa qui se trouve à 3 stations de là et qui est particulièrement connue, animée et jeune.

Toutes les photos suivantes sont également tirées du début du film.

“Ma” vue sur la gare quand j’y vais:

5cm2.jpg

La station en elle même que j’emprunte donc toutes les semaines (direction Shinjuku: escalier au fond à gauche; direction Kyōdō et la campagne: escalier au fond à droite)

5cm3.jpg

“Mon” quai: 

5cm4.jpg

“Mon” train:

5cm6.jpg 

La vue que j’ai depuis celui-ci…

5cm5.jpg

Et comme je ne peux pas screen-shoter tout l’anime, je vous engage à le voir si vous voulez partager un peu de mon quotidien (surtout dans la première histoire).

Ballet de ronds de cuirs

Mardi 22 Janvier 2008

Il me prend parfois l’envie de jouer au photographe… et par exemple de vouloir faire des “séries”… comme celle que je vais vous livrer aujourd’hui, et que j’aimerais bien approfondir tellement je trouve le sujet fascinant: la danse des salaymen qui vont au travail le matin.

Mettons nous dans le contexte: un des meilleurs lieux, Shinjuku, le quartier des affaires…

DSCN2538.JPG

Entre 8h30 et 9h du matin un jour de semaine…

DSCN2545.JPG

On ne peux rêver de meilleures conditions pour la “traque”… en avant donc!

DSCN2548.JPG

Le sujet me fascine à cause de l’incroyable masse en uniforme qu’ils représentent dans la société japonaise.

DSCN2547.jpg

Que ce soit, le matin, le soir, à midi, ou à toute autre heure de la journée, les métros, les rues, les restaurants sont bondés de salarymen (et women) en costumes cravates (ou jupe chemisier tailleur) dont la marge de liberté vestimentaire va du gris-clair au noir profond en passant par des teintes bleues sombres…

DSCN2549.JPG

La marge de manoeuvre pour la chemise est du même acabit: blanche, bleu très clair, jaune très clair…

DSCN2550.JPG

Mais soyons honnête.. la possibilité de rayures verticales peu apparentes n’est pas complètement proscrite. La marque des chaussettes (et donc le logo qui y apparait) est également laissée à la discrétion de l’occupant du costume (cet élément est d’ailleurs (sans plaisanterie cette fois çi ;) ) un des rares éléments de liberté dans les uniformes des étudiants: leur école leur indique qu’ils doivent avoir des chaussettes noires, blanches, bleues marines.. libre à eux que celles-ci arborent un petit logo Nike, Ralph Loren ou Playboy).

DSCN2552.JPG

Revenons à ma fascination pour ces (j’ai envie de dire “pauvres”) salarymen: entassés le matin dans des métros ultra bondés (du type Paic Citron: “quand il n’y en n’a plus, il y en a encore”… mais de quoi donc? Eh bien de l’espace bien sûr! On monte dans un wagon en tassant (au sens propre) ses congénères déjà à l’intérieur en s’aidant des parois du wagon, du plafond, de tous les points d’appui à portée de la main. On attend ensuite avec anxiété la fermeture des portes histoire d’être sûr qu’on ne se coince pas le nez, la cravate ou la serviette dans les portes (si c’est le cas un des agents de quai rappliquera au pas de course (forcément, il y a un autre métro juste derrière qui attend) pour aider à pousser les extrémitées qui dépassent à l’intérieur du wagon))…

Et bien, croyez le si vous le voulez, au bout de quelques stations comme ça, alors qu’il n’y avait déjà plus le moindre espace libre quand vous étiez monté, vous vous êtes fait repousser jusqu’au centre du wagon par les nouveaux arrivants… Paic Citron power!

Le moins rigolo est pour certaines personnes à des endroits stratégiques du wagon (comme des points d’acuponcture) qui ont accès à un anneau ou à une barre en hauteur pour se maintenir… on pourrait croire au contraire qu’ils sont avantagés, mais je vais vous expliquer la physique d’un wagon de métro (ou de train) japonais en direction d’un centre ville le matin… imaginez vous raide comme un piquet, avec en gros 20 x 30cm d’espace vertical disponible, sans le moindre point d’appui; si vous levez un pied du sol, vous ne le reposerez jamais car l’espace aura disparu (bon, là j’exagère un chouia mais vous ne m’en voudrez pas ;) )… autour de vous une cinquantaine de personnes dans une position identique et sans le moindre point d’appui non plus… Imaginez ce qui se passe quand le train freine brutalement ?…

ben voilà… les malheureux gars qui ont accès à un anneau doivent soutenir… que dis-je ?!! repousser!!! de toute leurs forces des cinquantaines de personnes qui se cassent la gueule sur eux à une accélération de 1,5g… Bien sûr, l’un d’entre eux pourrait choisir la solution de se laisser aller aussi… mais comme derrière lui les gens sans soutien sont en train de se casser la figure sur un gars 5 mètres plus loin, il se retrouve avec un vide de 50cm et s’il lâche prise… il se retrouve à terre avec une masse de 50 personnes qui lui tombe d’un coup sur le visage… donc il n’a pas le choix… il doit tenir, envers et contre tout, en priant pour que le wagon s’arrête rapidement…

Les matins où j’ai l’esprit malicieux je m’amuse à imaginer que les conducteurs utilisent cette technique pour “tasser” les gens à l’intérieur :D .

J’en suis donc arrivé à préférer être dans la masse des “pylones” qui sont dans une impossibilité physique absolue de se retenir pendant les freinages, et doivent se laisser aller avec la masse. C’en est presque reposant.. un peu comme quelqu’un face a son destin quand il n’a plus la possibilité d’intervenir: plus qu’à attendre, laisser aller et voir ce qui se passe… [docteeboh, ou l’expérience mystique des trains bondés :D ]

Je plains tout particulièrement les gens qui ont plusieurs changements: être obligé d’appliquer une stratégie dans les premiers trains pour essayer de rester le plus possible près de la porte (où de s’y mouvoir: les portes de trains s’ouvrant souvent d’un côté différent suivant les stations), de s’extirper une fois au changement, de se réinsérer dans un nouveau wagon Paic Citron…

Fort heureusement, je ne pratique ce sport (ou méditation, cela dépend donc de l’emplacement dans le wagon) que rarement car travaillant chez moi.. en moyenne, une fois par semaine.

DSCN2561.JPG

Le soir, ça va un peu mieux… comme les heures de sorties (ou plutôt de retour à la maison) sont plus éparpillées, le pourcentage d’humains au mètre carré dans les wagons n’est plus que le triple de celui d’un wagon français un jour de grève sans service minimum… (enfin, ça dépend quand même des lignes)

DSCN2562.jpg

J’adore celui là ^^:

DSCN2563.JPG

Comme je le disais donc, le costume cravate est vraiment omniprésent dans la ville… et s’agglomère à ses collègues au fur et à mesure de la journée: il arrive seul au travail, sort en binôme dans la journée avec le patron ou un(e) collègue pour les rendez-vous à l’extérieur, et se retrouve en bande de 3~12 le soir pour des descentes dans les nomiyas (”restaurants” où l’on ne sert de la nourriture que pour faire passer l’alcool (”nomu”, racine du nom nomiya signifiant “boire”)).

DSCN2564.JPG

Je crois que vous l’aurez compris: contrairement à la France ou à d’autres pays, le Japon est un pays où le costume cravate est encore un synonyme de sérieux, et une condition sinequanone au travail dans beaucoup de compagnies. 

DSCN2566.JPG

Et tout ça pour faire quoi?… pour surfer sur le net sur son tel. portable ou dormir dans un fauteuil moelleux avec un journal sur les genous pour faire genre… :D :

DSCN2572.JPG

Cet “article” est naturellement à prendre avec un certain esprit critique et de recul (ou au 1D6ème degré): le Japon du travail ce n’est pas que ça et c’est ma vision ;) .

A bientôt!

Le Japon… vraiment un autre monde

Mercredi 16 Janvier 2008

Bientôt des missiles en plein Tokyo ?

Le Japon étudie la possibilité de déployer un bouclier antimissiles au centre de Tokyo, a-t-on appris de source officielle, sur fond de craintes d’attaques venant de Corée du Nord. Le ministère de la Défense a inspecté deux endroits de la capitale où pourraient être installés des missiles sol-air Patriot (PAC-3) capables d’intercepter des missiles.
Deux unités de PAC-3 ont déjà été déployés en mars 2007 dans la banlieue de Tokyo, un an avant le calendrier prévu. Les premiers missiles Patriot ont été installés par l’armée américaine en 2006 à Okinawa (sud).
“Nous avons examiné les bâtiments qui constitueraient des obstacles pour les PAC-3 et avons procédé à des tests techniques de communications”, a ajouté le porte-parole.
Les deux sites retenus pour l’instant sont le parc de Shinjuku et le cantonnement militaire d’Ichigaya, près du ministère de la Défense, a-t-il précisé, en indiquant que d’autres endroits de la capitale allaient être inspectés.
Aucune date n’a été fixée pour le déploiement des PAC-3 au centre de Tokyo.

C’est clair que le parc de Shinjuku, on peut guère faire plus au centre.. enfin bon, je ne sais pas ce que ca donnerait quand même s’il nous interceptent un missile balistique à tête nucléaire juste au dessus de la tête :D .

Enfin, je préfère toujours ça à Sarko (ne vous fâchez pas, à chacun ses goûts et ses choix) même si la politique japonaise est également loin d’être clean.

source: Le Figaro

Okinawa - Biarritz connection

Lundi 14 Janvier 2008

Il y a quelques mois le service communication de la ville de Biarritz m’a contacté pour me demander l’autorisation d’utiliser une de mes photos de l’aquarium d’Okinawa pour illustrer ce à quoi ressemblera celui en construction actuellement dans cette ville d’Aquitaine. Ce que j’avais naturellement accepté à condition de voir mon nom cité et de recevoir les visuels qui contiendront cette photo.

Et voici ce que j’ai recu dernièrement comme promis et avec plaisir :) (cliquer sur la photo pour télécharger la plaquette):

musmer.jpg

A part ça, je reprend ma série des “j’ai oublié de vous montrer”… en commençant par ça:

Les statues à Tokyo sont quand même plus drôles qu’à Paris:

HPIM2093.JPG

Non sans rire, cette statue trône en fait en face de la gare de la ville qui héberge les ateliers qui sont à l’origine d’Ultraman, maison mère à laquelle j’étais déjà passé.

Le culte qui lui est rendu est poussé jusqu’au design des plots de la ville:

HPIM2095.JPG

Continuons par une carte diffusée aux enfants leur expliquant comment réagir dans la rue en cas de tentative d’enlèvement (rien de très excitant jusque là) mais aux couleurs de Detective Conan (non, pas la merveille de Miyazaki Conan le fils du futur, ni le barbare):

HPIM2114.JPG

La mascotte orange en bas à droite de la photo ci-dessus représente “Pipo kun” qui est -je vous le donne en 1000- la mascotte de la police! Car oui, ici elle dispose d’une mascotte que l’on retrouve sur tous les postes de polices, sur toutes les affichettes d’avertissement du type “pas d’alcool aux moins de 20 ans” et autres “la police patrouille”.. je vous rassure quand même, je n’en n’ai encore jamais vu sur une voiture de police aux sirènes hurlantes, mais bon, cela ne me choquerait pas plus que ça :D .

L’envers comporte les conseils classiques du type: ne pas suivre un inconnu, ne pas accepter de bonbons, crier très fort si on vous entraîne, etc…

HPIM2120.JPG

Voilà pour aujourd’hui, à bientôt pour -très certainement- la suite de mes “j’ai oublié de vous montrer” (et un peu de rab’ ci dessous pour les amiches ^^).

Protégé: Environnement de travail

Lundi 14 Janvier 2008

Ce post est protégé. Veuillez entrer le mot de passe pour y accéder: