Archives Février 2008

Ce n’est pas parcequ’on est un dieu qu’on ne peut pas être rigolo (part 1)

Vendredi 29 Février 2008

Et voilà… un nombre de photos pharaonique plus tard et des souvenirs et images plein les yeux et la tête, me voici de retour de Kyotô, la ville aux plus de 1600 temples et sanctuaires! Comme vous l’aurez deviné au titre, je vais tenter d’être un peu original. Commençons donc par les “dieux rigolos”… je vais en profiter pour vous présenter la surface des religions, temples et sanctuaires japonais (dur de parler de Kyotô sans être un minimum éducatif).

Plutôt que de “Dieu” je devrais (et vais) plutôt parler d’”esprit” (kami), ou à l’extrème rigueur de “divinité”.

Pour ce premier post, je vais vous faire découvrir un sanctuaire dédié à l’esprit du sanglier (l’un des 12 signes chinois) et dont la spécialité (chaque sanctuaire et kami ayant une action ou champ de compétence particulier) est le corps, et plus spécifiquement le ventre et le bassin.

Les sanctuaires sont d’obédience Shintô, c’est à dire d’une religion qui estime (avec justesse selon mes convictions) que Dieu est présent en tout et en toute chose et que l’on peut donc le vénérer sous toutes les formes sous lesquelles il se manifeste (et par extension (là c’est ma propre mystique qui parle) que toutes ses formes sont à vénérer).

L’entrée du sanctuaire… 

DSCN3451.JPG

… où à sa droite et à sa gauche se trouvent comme de coutume une représentation du kami vénéré, l’une d’elle ayant la bouche fermée et l’autre la bouche ouverte, les deux étant des gardiens et protecteurs de l’entrée:

DSCN3452.JPG

La symbolique de la bouche fermée et de la bouche ouverte varie beaucoup. On s’accorde à dire que l’un est féminin et l’autre masculin, quand à savoir lequel est qui… la culture chinoise (d’où cette tradiction des deux statues à l’entrée des temples et sanctuaires est importée) et japonaise ne sont pas du même avis, et dans une même civilisation certains ont des explications différentes.

De même pour la symbolique de la bouche ouverte ou fermée où les interprétations sont encore plus nombreuses.

Par contre tout le monde s’accorde sur une chose: que ces deux gardiens symbolisent deux pans opposés et complémentaires de la vie: l’alpha et l’omega, le féminin et le masculin, la respiration et l’expiration, la vie et la mort, le bruit et le silence, le yin et le yang, etc.

DSCN3453.JPG

On les retrouve souvent à l’intérieur même du sanctuaire, comme ici à gauche et à droite du lieu d’offrande (cliquez sur la photo pour mieux les voir):

DSCN3447.JPG

La fontaine, autre élément indissociable des sanctuaires. Elle se trouve généralement vers l’entrée et permet de se purifier avant d’aller plus loin. On se lave (rince) généralement les mains à l’aide des coupelles avant de se purifier la bouche et/ou le corps et/ou l’esprit en en buvant une gorgée:

DSCN3449.JPG

Autogérés ou parfois associés à d’autres sanctuaires, ces lieux vivent d’offrandes, de la vente de porte-bonheur ou de souvenirs, ou encore de services rendus.

DSCN3437.JPG

DSCN3434.JPG

DSCN3433.JPG

DSCN3444.JPG

DSCN3443.JPG

DSCN3442.JPG

Par “service” j’entend par exemple la participation de prêtres à des cérémonies telles que la bénédiction d’un terrain avant la construction d’une maison ou d’un immeuble, ou encore comme ci-dessous, le droit d’écrire sur une petite plaquette (”ema”) un vÅ“u (ou prière si l’on utilise le vocabulaire chrétien) que l’on accroche à un endroit réservé du sanctuaire, et qui sera par ce biais transmis au(x) dieu(x). Il est de coutume de dessiner de l’autre côté, ou qu’il y ait déjà un dessin, souvent un cheval représentant le messager qui porte le message. Ici naturellement, on y trouvait surtout des sangliers:

DSCN3439.JPG

Même si la plupart du temps ces ema sont à peu près toutes de la même taile (cf. cliché ci-dessus), ce n’est pas obligatoire, et on peut trouver des versions “grand modèle” comme ci-dessous. Je ne sais pas ce que ces versions ont de particulier. Elles doivent déjà être nettement plus chères, et l’importance ou le rayon d’action du vÅ“u doit être proportionnel à la taille:

DSCN3435.JPG

Une curiosité, un sanglier sculpté par mère nature:

DSCN3441.JPG

Vous aurez certainement remarqué mon attention particulière à utiliser le mot sanctuaire et non temple au cours de ce post: effectivement, le mot sanctuaire est utilisé pour les lieux de dévotion shintô, et temple pour ceux bouddhistes.

DSCN3450.JPG

Voilà, à très bientôt pour la découverte d’une nouvelle “divinité amusante” ^^!

Batman localisé

Lundi 18 Février 2008

Désolé, encore un post qui n’intéressera que la partie “geek” de mon lectorat… nous allons parler de localisation, action qui consiste à modifier ou transformer un produit pour qu’il corresponde mieux à un pays ou à une culture dans laquelle on souhaite le vendre. La localisation la plus évidente consiste simplement à le traduire, mais parfois cela va plus loin comme ce qui constitue mon thème du jour: Batman au pays du soleil levant!

DSCN3398.JPG

Tout d’abord une petite précision: contrairement à ce que je me suis imaginé au début, cette version est officielle et dûment approuvée par DC comics comme cela est stipulé en fin d’ouvrage (oui, il faut de bons yeux):

DSCN3400.JPG

Nous avons donc droit à un Batman plongé dans un manga, avec presque tous ses codes: yeux énormes, format de l’album, découpage, motifs (patterns) utilisés…

DSCN3397.JPG

Je dis presque tous les codes car comme vous le remarquerez (et c’est flagrant ci-dessous), les yeux de certains personnages -Bruce Wayne en premier lieu- ne se sont pas fait agrandir et sont restés à l’américaine, cohabitants donc avec des personnages aux graphismes mangas plus classiques.

DSCN3392.JPG

Je suis sûr que vous savez lire le japonais sans le savoir… qu’y a t-il écrit dans la bulle ci-dessous?… réponse en surlignant l’intérieur des guillemets.. ”BA… BATMAN!?“:

DSCN3389.JPG

Ce volume est en fait un gros “one-shot” destiné à faire la promotion du comic original (les dernières pages sont constituées d’un historique de Batman et de ses différentes séries ainsi que de la manière de se procurer les vrais albums (traduits naturellement)).

DSCN3388.JPG

Donc, comme il faut brasser large et appâter le badaud, on y retrouve un panel de personnages et de super-méchants que tout le monde connaît, au moins par le biais des films, tels que Joker (ci-dessus) ou Catwoman:

DSCN3395.JPG

.. quel délicieux mélange de genres:

DSCN3393.JPG

Et c’est sur cette dernière image que je vais vous laisser…et je vous retrouve la semaine prochaine en vacances!!

DSCN3394.JPG

Un cadeau d’anniversaire évité de justesse…

Mardi 12 Février 2008

… par Naxatus:

ken.jpg

Un maaaaagnifique t-shirt Hokuto no Ken, pour “frimer” en boîte ^^. Fort heureusement pour lui je n’ai pas réussi à en trouver à temps et il a gagné au change ;) .

Pendant que j’en suis à des otakuteries, je vous présente les fléchettes officielles Hello Kitty:

DSCN3376.JPG

Comme je l’avais esquissé dans cet autre post, le jeu de fléchette est très vivant ici (moins que le karaoké mais plus que chez nous) contrairement au baby-foot qu’ils ne connaissent quasiment pas (on compte les endroits qui en ont dans tout Tokyo sur les doigts de 3 mains).

Sinon, comme vous l’aurez compris à mon post précédent, il neige pas mal en ce moment, comme le montre cette vue de ma fenêtre:

DSCN3338.JPG

Désolé pour ce second post un peu… flegmatique. J’essaierai de faire mieux la prochaine fois. La fatigue commence à se faire sentir à tous points de vue et… c’est bientôt les vacances!!! plus que 10 jours, enfin!! Je tâcherai d’en profiter pour vous ressortir de gros “dossiers” que je n’ai encore jamais eu le courage d’écrire, et peut être de nouveaux (Kyoto se profilant pour ce début de congé) ^^…

Quand il neige au Japon…

Lundi 4 Février 2008

…les retro-gamers s’amusent! 

spainv.jpg

Source: le blog du magasin Super Meteor.