Archives Juin 2008

Astro express

Samedi 28 Juin 2008

Vu dans un grand magasin de Shinjuku:

DSCN4438.JPG

Un pixel art d’Atom Boy entièrement réalisé en…

DSCN4441.JPG

… tickets de métro !

DSCN4443.JPG

Ceci pour l’inauguration d’une nouvelle ligne de métro: la Fututoshin.

DSCN4442.JPG

Petits riens du quotidien

Jeudi 19 Juin 2008

Qui a dit que Tokyo n’était qu’une jungle urbaine ?

DSCN4393.JPG

Dès que l’on s’éloigne un peu du centre ville, Tokyo se transforme en village ou en campagne, où le nombre d’étages aux immeubles et aux maisons va plutôt en s’amenuisant, où la qualité de l’environnement augmente, où on connait ses voisins, etc. contrairement à nos grandes villes françaises où l’inverse se produit quand on parle de banlieue.

DSCN4398.JPG

Comme illustration flagrante de mon propos, cette charmante rivière aux alentours de Jiyugaoka, à 10min à tout casser de Shibuya en train.

DSCN4404.JPG

Je n’ai encore jamais fait de sujet sur le golf (même si j’y pense depuis un moment): c’est ici une institution, si ce n’est le sport national (avec le baseball et le sumo). Les boutiques d’accessoires et de matériel sont donc légion, mais je suis tombé sur un magasin qui dépasse l’entendement, et qui est une bonne manière de vous montrer à quel point ce sport est populaire: une boutique d’accessoires de golf… uniquement dédié aux femmes !

DSCN4405.JPG

Et ce n’est pas un petit magasin confidentiel, regardez cette surface !

DSCN4407.JPG

Voici le genre d’accessoires très girly qu’on y trouve (enfin, qu’on trouve également dans tous les bons magasins de sport et/ou de golf “normaux”, mais il doit y en avoir certainement plus ici) le comble du chic (c’est une marque française)…

DSCN4406.JPG

Changeons encore de sujet pour une blague à moins d’un euro…

Hayao Miyazaki a changé de boulot: ca ne payait plus assez les animés et le dessin…

DSCN4415.JPG

… oiu, je sais, franchement facile :D surtout quand on sait que Miyazaki est un nom très courant, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’y penser et vous le faire partager :D

Enfin, je ne vais pas vous laisser partir sans une petite otakuterie (le dessert quoi)… une marque de café fait actuellement sa promotion en reprenant des personnages célèbres de mangas et animés de notre enfance… normal, le nom de la marque (ou tout du moins du produit) est roots… et voici donc le genre d’affiche qu’on peut voir dans le métro:

CIMG3858.JPG

Il y en avait bien d’autres que j’aurais voulu prendre en photo: Video Girl Aï (rhaa lovely), Docteur Slump, Captain Tsubasa (Olive et Tom), Ranma 1/2n Hokuto no Ken, et bien d’autres… mais cette campagne est déjà presque terminée et je n’avais pas vraiment la tête à ça à ce moment là ^^”. Enfin bon, j’ai au moins réussi à en attraper une en “live”, et comme je suis gentil, je les ai toutes récupérées sur leur site internet et les ai compilées pour vous (enfin, un peu pour moi aussi :) ):

Je vous laisse vous amuser à trouver de quelles séries sont tirées quelles images, et vous dit à bientôt !

5 points sur le Japon qui risquent d’étonner

Jeudi 12 Juin 2008

Et voici un post que je veux faire depuis un certain temps déjà… concernant des choses assez étonnantes qui m’ont fortement marqué, si ce n’est même choqué lorsque je les ai apprises.

Il y en a pour tous les goûts : trois points concernant la culture japonaise en général et deux plus réservés aux otakus (dans son interprétation française).

1) Tout d’abord, parlons de ces textes mystérieux et ésotériques qui apparaissent sur les lampions de fête..

HPIM0624.JPG

ou sur les toriis:

DSCN3596.JPG

Que pensez vous donc que ce soit ? Des noms de dieux ? Des poèmes ? Des mots à l’énergie positive du type “amour” ou ”prospérité” ? Du japonais ancestral dont le sens s’est perdu au cours des siècles ? Eh bien non ! Ce sont des… noms de sociétés et de magasins !

Pour les lampions, ce sont généralement des commerces du quartier qui participent (financièrement) à la fête et qui se voient donc remercier de cette manière. Pour les torii, le concept est un peu le même: lorsqu’une société le souhaite (généralement en remerciement d’affaires florissantes ou de succès) elle peut offrir un torii à un sanctuaire, et son nom s’y trouvera donc inscrit.

2) Deuxième point étonnant… ce n’est pas parce qu’on est japonais qu’on est forcément un as aux baguettes !!! J’ai un ami qui n’a jamais réussi à tenir des baguettes “normalement” et qui les manie d’une manière très bizarre quand on regarde bien ou qu’il le mentionne (oui quand même: si on n’y fait pas gaffe, on ne remarque rien ^^).

3) Parlons de yakuzas maintenant… je l’avais déjà mentionné il y a longtemps je crois, mais cela me fera toujours rire: il est de notoriété publique que les yakuzas ayant commis une faute ou enfreint le code d’honneur de leur clan doivent se couper un doigt, en commençant par un auriculaire. Comment imaginez vous cette cérémonie ? Dans une cave sombre et humide avec tout le clan réuni autour du fautif pour assister à sa pénitence ? Effectuée par un bourreau sadique qui prend plaisir à couper le doigt lentement ?… eh bien non: le pénitent se coupe le doigt proprement tout seul comme un grand, puis s’en va à l’hôpital le plus proche avec un bandage autour de la main, et explique à l’infirmière qu’il s’est coupé le doigt par accident en faisant la cuisine ou du bricolage… :D anecdote rapportée par l’amie d’une amie travaillant en tant qu’infirmière à Asakusa, un quartier traditionel de yakuzas.

4) Passons maintenant à quelque chose que tout le monde ne comprendra pas mais qui fera bondir au plafond les intéressés: tous les japonais ne font pas forcément la distinction entre le mot MANGA et ANIME ! Si si si ! Et pas des vieux: des japonais de mon âge, de ma génération, qui ont grandis avec Maison Ikkoku, Heidi et les autres, et qui sont capables de chanter par cÅ“ur les génériques de City Hunter ou de Hokuto No Ken au karaoké ! Et qui donc lorsqu’ils voient un anime passer à la télé, disent “ah tiens, un manga”….. ! S’il n’y en avait qu’un, mais non, j’en connais plusieurs, donc… je me dis que des fois on essaie d’être plus japonais que les japonais…

5) Enfin dernier point, qui nécessite une connaissance encore plus spécifique de la culture manga, et qui concerne l’auteur Jirō Taniguchi: il est vénéré chez nous comme LE mangaka zen, sensible, délicat, touchant, poétique et traditionnel par excellence, ce qui n’est pas faux, il suffit d’avoir lu quelques uns de ses ouvrages traduits en français pour s’en convaincre. Et bien c’est un auteur à deux visages qui à contrario n’est connu du grand public japonais que pour ses ouvrages adultes, remplis de sexe, de violence et de yakuzas sans pitié !!! A chaque fois que je parle pour la première fois à un japonais de la délicatesse et de la sensibilité de Taniguchi, il me fait des yeux ronds… s’ensuit généralement une mise au point pour être sûr qu’on parle bien du même auteur.. :D Et effectivement lorsque je tombe sur un de ses ouvrages en librairie, c’est généralement sang et sexe… cela m’a abasourdi !… qu’on ne connaisse pas du tout cette face de son oeuvre cela m’a déjà fait tomber des nues, mais qu’en plus les japonais (je parle du “grand public”, c’est à dire d’amis de ma génération, qui s’y connaissent quand même un peu en mangas et en animes sans être des otakus) ne connaissent pas du tout la face zen de son Å“uvre qui fait justement son succès retentissant à l’exportation et tout particulièrement sur notre territoire !…

Acte de présence

Jeudi 5 Juin 2008

Titre à double sens entre la forme et le fond de ce post ^^…

…et une petite affiche sur les bonnes manières dans le métro, ça faisait longtemps:

DSCN4211.JPG