Archives Mars 2010

Hole in one

Mardi 30 Mars 2010

Au Japon il y a comme qui dirait 3 sports nationaux: le baseball (n°1), le sumo (qui a pour défaut d’avoir des saisons assez courtes) et le golf. Il suffit d’allumer sa télé le dimanche pour s’en rendre compte ou encore de regarder les salarymen s’entraîner (discrètement) au swing avec leur parapluie sur les quais de métro, de compter le nombre de boutiques de sport de 5 étages entièrement consacrées à ce sport dans le pays ou bien le nombre de centre d’entraînements perchés sur les toits d’immeubles… les moyens de manquent pas !

C’est le sport par excellence des cadres supérieurs, des commerciaux, des patrons et autres chefs de section. Au-delà du divertissement avoir des bases est indispensable à toute personne ayant un peu d’ambition (bien sûr cela dépend quand même du domaine dans lequel vous avez de l’ambition).

Cette petite entrée en matière (il y aurait tant à dire) effectuée, regardez la publicité suivante qui est au cÅ“ur du sujet d’aujourd’hui :

hio.jpg

Après avoir vu cette pub je demandai à Tomoko de me confirmer les dires de celle-ci… et c’est 100% vrai. Elle me raconta d’ailleurs que lorsqu’elle était petite, son père en avait effectué deux… et qu’à chaque fois c’était une mauvaise nouvelle pour la famille ! Aussi embêtant (financièrement et en paperasse) qu’un accident de voiture !

La facture moyenne tourne dans les 100.000 ~ 500.000 yens suivant le status social de ses partenaires… mais heureusement la société a tout prévu ! Il existe des assurances hole-in-one !… auxquelles tout golfeur un tant soit peu sérieux se doit donc de souscrire s’il ne veut pas risquer des ennuis plus gros que de la paperasse à remplir, des invitations à envoyer, des cadeaux à choisir et des sorties au restaurant à organiser.

Au début je me demandais si à l’instar des assurances auto, on vous demandait votre niveau de jeu à l’entrée pour vous faire payer une cotisation relative au risque:

Mr Woods… Tiger, c’est ça ? Je crains que notre compagnie ne soit pas en mesure de vous assurer.

Mais après recherche il semblerait qu’elles soient forfaitaires.

Si cela vous amuse vous pouvez aller lire une expérience personelle ici, et je vous quitte sur une deuxième publicité hilarante autour de la thématique du golf au Japon :D :

golf2.jpg

Iro iro

Mardi 23 Mars 2010

En japonais, iro veut dire couleur, et couleur couleur veut dire “un peu de tout”, “divers” ou bien encore ”varié”… vous comprendrez donc que la thématique de ce post est justement qu’il n’y en n’a pas !

Commencons par une photo dédicacée à quelqu’un qui se reconnaîtra… ceci est un dorayaki, le dessert préféré de Doraemon, d’où le packaging:

DSCN8674.JPG

C’est la première fois que j’en vois à son effigie, il n’est pas courant d’entrer dans un magasin pour demander les gâteaux préférés de Doraemon (même si cela marche et que le vendeur s’écriera alors “ahh ! des dorayakis ?”

DSCN8676.JPG

Voici maintenant un cappuchino d’artiste ! Le patron ne l’a pas fait à moitié et… arrrggg ! c’est horrible !!! je me rends compte que je suis en train de poster des photos d’aliments sur mon blog en pensant en plus que c’est intéressant !!!! je suis en phase terminale de transformation en japonais :D !!!

DSCN8678.JPG

Vite ! vite ! Revenons à des valeurs sûres geekotakesques… avec cette affiche publicitaire pour un train, le skyliner (qui est le rapide reliant l’aéroport Narita au centre de Tokyo) à la sauce Transformers par exemple !

DSCN8680.JPG

…ou bien avec cette scène vue à Akihabara. Vous connaissiez déjà les zones fumeurs où se retrouvent ces derniers avec l’interdiction de sortir, mais connaissiez vous les zones où on parque les joueurs de DS ?

DSCN8723.JPG

Rha la la ! Heureusement qu’on fait ça et qu’ils restent bien à l’intérieur des barrières sinon le virus risquerait de se propager :D !

DSCN8727.JPG

Pour votre information, il s’agissait certainement d’un de ces évènements où des démos de jeux sont propagées par Wifi et où la fermeture de la console entraîne la disparition de la démo… donc on reste sur place.
Ou alors de la diffusion d’items exclusifs introuvables autrement -toujours par Wifi, à cet endroit et ce moment précis- pour certains jeux.

Yamabushi & Saito goma

Mardi 16 Mars 2010

Le week-end dernier nous sommes allés assister à un rituel bouddhiste assez impressionnant organisé -une ou deux fois par an- par des yamabushis modernes. Je ne connaissais pas du tout ce type de moine avant et ce à ma grande surprise: rendez-vous compte, des moines bouddhistes, ascètes montagnards et guerriers, suivant une voie menant aux pouvoirs spirituels (ou vulgairement dit “surnaturels”) et étudiant en sus les arts martiaux… comment se fait-il que l’industrie du jeu vidéo et du cinéma ne se soient pas encore emparés d’une imagerie aussi riche ?!… tant mieux dira-t-on ;) !

C’était donc un rituel d’origine hindoue nommé “Saito Goma” qui consiste à effectuer un grand feu tout en priant, puis à marcher sur les braises ardentes… mais dont la finalité est assez difficile à cerner: suivant les sources il semble avoir plusieurs significations. Il s’agit à la fois d’un rituel de purification (les bouts de bois brulés représentent des péchés) d’un rituel de prière et d’espoir (des phrases concernant l’espoir que les gouvernements soient meilleurs furent effectivement audibles) et de chance pour les gens qui marchent sur les braises à la suite des moines.

Passons aux photos…

DSCN8634.JPG

DSCN8629.JPG

La marche sur les braises est assez impressionnante mais en fait elles ne sont (ou ne paraissent) plus du tout chaudes au moment où on passe:

DSCN8667.JPG

DSCN8668.JPG

J’y suis moi même passé, mais non, pas de cliché: pratiquer un rituel qui est également une prière pour le simple plaisir de se faire prendre en photo aurait été à la fois ridicule et insultant ^^.

DSCN8654.JPG 

Collection Printemps-Été

Mardi 9 Mars 2010

Oyez oyez braves gens !!! La collection de T-shirts mangas printemps-été d’Uniqlo commence à sortir ! Ceux qui auront la chance de passer cet été (suivez mes regards… aille, ca fait mal de loucher !) peuvent déjà y jeter un coup d’Å“il avant d’avoir l’occasion de s’en passer sur le dos.

Au programme cette années : du Dragon Ball, Dr. Slump, One-Piece, Saint-Seiya, le collège fou fou fou (miam !), Galaxy Express 1999, Cobra, Mazinger-Z (trop la classe pour sortir en boîte) et du Gundam en veux-tu en voilà !

uniqlo-manga-2010.jpg

Pour les voir tous (à l’exception des Gundams, allez comprendre) cliquez sur l’image ci-dessus ou ici et préparez-vous à scroller.

Néanmoins, je trouve qu’il n’y a rien de très enthousiasmant par rapport aux années précédentes… est-ce que je deviendrais blasé ? Il faut dire qu’après Maison Ikkoku, Lamu, Tekkon Kinkreet, Théo ou la batte de la victoire ou Blackjack, il y a de quoi devenir difficile. Les seuls qui me donnent envie d’ouvrir le porte-monnaie (1500 yens le t-shirt soit 12€) sont les 2 à gauche sur l’image du dessus (les références y sont subtiles) et peut-être un “collège fou fou fou” quand ils sortiront… (beaucoup moins subtil tout d’un coup :D ).

L’homme recherche t-il vraiment le bonheur ?

Mardi 2 Mars 2010

Me revoici comme promis pour vous faire part d’une réflexion tirée du livre -très marrant- “Sexe, drogue… et économie“. Je vais tâcher de ne pas pondre un pavé indigeste mais d’effleurer juste assez le sujet pour vous donner envie de réfléchir.

Voici le passage en question:

Depuis cinquante ans, l’affaissement du sentiment religieux, l’individualisme, la montée de l’Etat providence, l’élévation de l’espérance de vie et l’amélioration de la santé, l’émancipation des femmes par la libéralisation des divorces et leur accès au marché du travail, la violence à la télévision, la libération sexuelle n’ont pas rendu les gens plus heureux d’un iota, au contraire.

Bien sûr on peut douter de cette conclusion certainement tirée de sondages. Mais on peut également tenter de  réfléchir: ne pensez-vous pas qu’effectivement le fait d’avoir peu de choix dans la vie, la simplifie et rend l’homme plus heureux ? Plus on a de choix à notre disposition, plus on doit en faire et plus on risque de penser qu’on n’a pas fait les bons. Par exemple, pourquoi se sent-on bien dans un jeu de type MMO ? Entre autre parce que les règles et les objectifs sont simples et le nombre de chemins pour y aboutir est limité… De même comme le dit l’adage, plus on acquiert de connaissance, plus on prend conscience de ce qui nous est inconnu.

Si on est d’accord avec ce point (que l’augmentation de la qualité de vie et de la liberté peut rendre quelqu’un moins heureux qu’un autre qui n’a ni choix ni connaissances)… on en arrive à se demander si l’homme cherche vraiment à être heureux ? Car je pense que nous sommes tous d’accord que la liberté de culte, de travail, sexuelle, de manière de vivre et les connaissances sont de bonnes choses !

Conclusion: quand nous nous sentons malheureux cela voudrait dire que tout va bien, que le bonheur n’est pas vraiment le but de l’homme ?