Archives Octobre 2012

Speleo - descente n°2

Lundi 29 Octobre 2012

Mes deux descentes suivantes eurent lieu dans un grand réseau de cavernes proches du lac Biwa (le plus grand du Japon), peu après Nagoya et qui se dénomme “Izanagi Project”. Project car le réseau n’est pas entièrement exploré et est encore en cours de cartographie.

Tout d’abord on se prépare…

DSCN0014.JPG

DSCN0013.JPG

Puis on forme un grand cercle pour se présenter car il y a plusieurs groupes qui participent, pas seulement Tospe (comme on dit entre nous, car “Tokyo Spéléo Club” ça devient vite rébarbatif). On fait également le point sur les buts de la descente et on forme les groupes.

DSCN0015.JPG

DSCN0016.JPG

La centaine de premiers mètres du réseau est aménagée et ouverte au public :

DSCN0027.JPG

DSCN0030.JPG

Puis après le passage d’une petite porte cadenassée (que je n’ai pas prise en photo à l’aller mais que voici) on se retrouve à ne plus devoir compter que sur sa propre lumière.

DSCN0040.JPG

Et de se retrouver face à des paysages fantasmagoriques..

DSCN0042.JPG

DSCN0047.JPG

DSCN0048.JPG

DSCN0049.JPG

DSCN0059.JPG

DSCN0060.JPG

C’est bon Giger ! On t’a vu ! Tu peux sortir de ta cachette :D !

DSCN0061.JPG

DSCN0055.JPG

DSCN0081.JPG

Et voilà pour cette première journée..

DSCN0083.JPG

..ainsi que pour la partie publique.

Vois pouvez prolonger la descente en ayant un autre aperçu d’une descente dans cette grotte ici.

Pour le post privé suivant c’est le mot de passe habituel, si vous ne vous en souvenez plus faites-moi signe ;) !

Protégé: Speleo - descente n°2 et demi

Lundi 29 Octobre 2012

Ce post est protégé. Veuillez entrer le mot de passe pour y accéder:

Speleo - descente n°1

Lundi 22 Octobre 2012

Comme vous le savez si vous me connaissez, lorsque je vivais à Paris je passais beaucoup de temps dans les katas et j’ai ces dernières dans les tripes, dans l’âme, dans le foie et le cœur. Ainsi que les souterrains en général : ramper dans les interstices de la Terre Matrice, le noir absolu et complet qu’on y trouve, le plaisir de ne devoir compter que sur soi, son corps et son matériel pour survivre et subsister pendant quelques heures, la sérénité absolue qu’on trouve en ces lieux, la petite pointe de peur et de nostalgie en repensant à la mort de Joe l’indien (part 1, part 2)..

Tout ceci mis bout à bout fait que j’ai enfin (après plusieurs années d’hésitations) franchit le pas et rejoint le Tokyo Speleo Club.

Ma première descente a eu lieu il y a quelques semaines.. dans une forêt, à l’extrême limite du département de Tokyo, dans l’une des rares cavernes accessibles depuis la capitale sans devoir passer 10 heures dans une voiture, du nom de Chochin Ana (ちょうちん穴) soit “trou où seule une lampe de mineur a la place de passer”.. autant dire qu’elle est réputée pour ses galeries étroites (chatières)..

Nous disions donc.. sur une route traversant une forêt à la lisière de Tokyo..

 

Un peu en dehors des sentiers battus..

Après avoir passé plusieurs ponts de bois sur lesquels mieux vaut ne pas s’attarder (ou alors passer à gué)..

Se trouve un trou (je triche un peu, ce n’est pas vraiment l’entrée qui était juste à côté)..

Dans lequel on s’apprête à passer l’après-midi..

L’entrée (n°2, il y en a plusieurs) vue de l’intérieur (oui ça grimpe, ou plutôt, ça descend sévère)..

Mais ? Mais ? Par où sont-elles passées ?

Ha ha ! Je faisais encore le malin sur cette photo, sans me douter que j’allais rester stucké 5 bonnes minutes dans ce même passage un peu plus tard quand il faudrait que je le repasse dans l’autre sens :D

Je m’en suis sorti, je suis heureux.
Oui, j’ai fait la guerre de 14 moi monsieur.

Pour ma sempai c’est une balade de santé.

Bon allez, on remonte ! un avantage de la spéléo sur l’escalade c’est qu’il y a des prises partout :D

Et la prochaine fois quelques clichés de ma 2ème descente, un peu plus intéressants que ceux-ci. J’ai découvert la plaie que c’est de devoir enlever ses gants pleins de glaise et de guano de chauve-souris puis de s’épousseter les mains qui ne sont quand même pas super propre, puis d’ouvrir la pochette de sa combinaison où se trouve l’appareil photo pour pouvoir enfin prendre un cliché.. la fois suivante, j’étais un peu plus habitué :D

Tokyo Game Show 2012

Lundi 15 Octobre 2012

Comme promis, voici un petit post sur le TGS 2012.. pas grand chose de notable pour tout dire, du fait d’une légère lassitude après 7 ans à faire le tour du salon associée au peu de nouveautés et de la déprimante proportion des jeux “sociaux”..

Pour tout dire c’est un diorama en Lego (pour Earth Defense Forces) qui m’a motivé à sortir l’appareil photo ! Voici quelques points de vue sur la scène en question (allergiques aux petits bonshommes danois, scrollez vite ;) ) :

DSCN9919.JPG

DSCN9922.JPG

DSCN9915.JPG

DSCN9918.JPG

DSCN9916.JPG

Bon, ensuite quand je tombai sur cet espèce de Sagata Sanshiro / Saturn-head, je ne regrettai pas d’avoir mon appareil en main ;)

DSCN9905.JPG

DSCN9906.JPG

“Soyez sages les enfants ! Jouez en silence et bien alignés.”
“Si j’en entends un seul murmurer je lui colle 30 énigmes de Layton à résoudre !”

DSCN9949.JPG

A votre avis, Twilight qui couche avec FarmVille sans capote ça donne quoi ?. . . . . . . . . . . (que quelqu’un fasse quelques chose, qu’on l’achève, il souffre quoi !!!) . . . .

DSCN9944.JPG

Vu dans un catalogue de cosplay.. hallucinant à plusieurs points de vue : qu’une série de cette âge soit encore vendeuse, que ceux qui l’ont aimé pensent encore à se cosplayer et qu’un costume aussi simple soit vendu aussi cher.

DSCN0658.JPG

Allez, pour finir je ne résiste pas l’envie de vous montrer ces merveilleuses publicités pour Project X Zone (bave bave) qui parsemaient la gare de Makuhari Messe..

DSCN9889.JPG

Mais non je ne suis pas un fanboy, mais pourquoi vous dites-vous ça monsieur ?

DSCN9893.JPG

DSCN9894.JPG

DSCN9896.JPG

DSCN9897.JPG

DSCN9899.JPG

DSCN9900.JPG

A bientôt pour du moins geek ;)